Exploser votre forme avec le « régime » paléolithique

Posted by

La Vidéo d’Introduction

L’article de Romain de Paléo Fit

Salut à tous, je m’appelle Romain, j’ai 22 ans, et j’anime depuis un an le blog Paléo Fit dans lequel j’explique comment obtenir une condition physique au top grâce entre autres à l’alimentation paléolithique.

Dans cet article, je vais vous montrer comment vous pouvez littéralement exploser votre forme et obtenir le physique que vous méritez avec le régime paléolithique.

Pour la petite histoire, j’ai passé de nombreuses années de ma vie en étant gras, pas en forme et avec des muscles qui ne ressemblaient à rien.
J’en suis arrivé à ne plus supporter le mode de vie que j’avais à l’époque (malbouffe, alcool, cigarette) et j’ai décidé de me reprendre en mains…
Je suis donc tombé sur l’alimentation paléolithique alors que je naviguais sur le web et ça a été pour moi une révélation. Après quelques mois, j’avais perdu ma masse grasse et j’étais en pleine forme.
J’ai donc souhaité faire partager mon expérience en créant un blog, et me voici !

Mais avant de commencer, sachez que je n’aime pas parler de régime, c’est chiant et déplaisant, je préfère parler de « façon de s’alimenter », et vous allez voir que le régime paléolithique n’a rien à voir avec un régime classique, c’est un vrai art de vivre !

En quoi consiste l’alimentation paléolithique ?

C’est assez simple en définitive, pour manger paléo, c’est-à-dire comme nos ancêtres chasseurs cueilleurs, il suffit de manger ce que la nature nous offre !
Cela revient à manger beaucoup de viandes, œufs et poissons, des légumes, des fruits, et des graines, bref, un concentré de naturel.

Pyramide paléo

Cette pyramide alimentaire est celle de nos ancêtres, celle qui est biologiquement faite pour l’homme, à l’époque où il n’avait pas à sa disposition un supermarché plein de produits toxiques à 5 minutes de marche !

Manger à la manière de nos ancêtres revient à donner à notre organisme ce qu’il est génétiquement fait pour manger, tout simplement.
Avez-vous déjà vu un homme préhistorique obèse ? Non, moi non plus, cela n’existe pas, et pour cause…

Pourquoi cette alimentation est-elle si adaptée à l’homme (et à la femme) ?

Savez-vous depuis combien de temps l’homme mange de manière non naturelle ?
A peu près 10 000 ans, avec l’apparition du néolithique, de l’agriculture, et du sédentarisme.

Savez-vous maintenant pendant combien de temps l’homme a mangé« paléo » ?
Vingt fois plus de temps au moins !
Cela peut paraitre long 10 000 ans, mais sur le plan génétique, nous sommes toujours des hommes du paléolithique, mais dans un monde
« moderne ».
De nombreux médecins affirment d’ailleurs que nos gênes répondent bien mieux à une alimentation de type paléolithique qu’à une alimentation contemporaine.

Vous avez de la masse grasse à perdre ? Vous vous sentez fatigué ? Vous avez du mal à vous concentrer où encore à prendre de la masse musculaire ?
Alors ne cherchez pas, tout ou presque vient de votre assiette ! (où plutôt de ce qu’il y à dedans)

Le problème avec une alimentation contemporaine, c’est sa richesse en glucides et graisses raffinées, qui n’en finissent pas de solliciter notre insuline et de favoriser le stockage de graisses, sans parler des carences et des déséquilibres permanents (oméga 3, acide-base etc.).

La solution à tout cela est simple, tellement simple que 99% des personnes n’y pensent pas, et pourtant elle est extrêmement efficace…

Au top de ma forme depuis plus de deux ans grâce à la nature, et vous ?

Physique paléoCela fait plus de deux ans que je suis passé au style de vie paléolithique, et c’est mon corps qui me dit merci !

En fait, c’est un mode de vie très souple à mettre en place et qui ne table pas sur les quantités des aliments mais bien sur leurs qualités nutritives :)

En pratique, on mange les quantités que l’on souhaite en suivant quelques règles de bon sens et hop, tout rentre dans l’ordre.
Peut-être connaissez-vous l’expression : Vous êtes ce que vous mangez !

Eh bien sachez que chaque cellule de votre corps est produite grâce aux nutriments que vous avalez, alors s’ils sont de bonne qualité, devinez ce qui se passe ?

Avec ce mode de vie, fini les coups de barre après les repas, le gras sur le ventre, la forme pitoyable et la santé dégradée, et SURTOUT, fini d’avoir faim 2h après les repas !
Envie de tenter l’expérience ?

Je vous donne un défi : Ne manger que des aliments que vous pourriez trouver en vous baladant dans la nature pendant 2 semaines, et noter le résultat !

Retrouvez-moi sur mon blog

Je pense que vous devez vous poser plein de questions sur ce mode de vie, et je serais ravi de vous accueillir sur PaléoFit pour vous présenter tout cela plus en détail, alors rendez-vous sur PaléoFit pour découvrir toute la méthode et télécharger mon guide gratuit.

Je tiens également à remercier Roman de m’avoir permis de publier cet article sur son blog, je lui dis à très bientôt,

Merci à tous et à bientôt pour démarrer votre nouvelle vie paléolithique !

There was an issue loading your timed LeadBox™. Please check plugin settings.
There was an issue loading your exit LeadBox™. Please check plugin settings.
URL:

13 Comments

  1. Clément dit :

    A l’heure ou on parle de la surconsommation de viande par les pays occidentaux, se « régime » basé sur la viande va à l’encontre de cette constatation.

    Pourquoi renier toute l’agriculture moderne ?
    Et les végétariens dans tout ça ?

    • Roman dit :

      Salut Clément,

      La surconsommation est en effet un problème.
      Le but ici est d’essayer de trouver des sources de viandes élevées de la façon la plus naturelle possible (pas d’hormones, beaucoup d’espace, bien nourri, etc…) et qui respecte l’animal en général.

      L’agriculture moderne (je pense particulièrement au blé) a été prouvé par de nombreuses études comme posant de nombreux problèmes (rien qu’au niveau du gluten).

      Personnellement, j’ai retiré en grande partie les céréales de mon alimentation et je m’en porte beaucoup mieux : à toi d’essayer.

      Je respecte beaucoup les végétariens ; il existe de très bonnes raisons de le devenir (dont la surconsommation).

      Je ne consomme pas énormément de viande et je privilégie toujours la qualité à la quantité.

  2. Victorien Nafaire dit :

    Je suis d’accord avec Clément, quid des grands sportifs et athlètes végétariens et végétaliens ?
    De plus, comme il est repris dans l’article, « Vous êtes ce que vous mangez  » alors imaginez un peu ce que l’on est quand on mange beaucoup (ou principalement) des morceaux de cadavres d’animaux…

    Bonne chance ;)

    • Roman dit :

      On peut très bien réussir dans un sport en étant végétarien voir végétalien.
      Je pense tout de même que certaines carences apparaissent au niveau d’un régime végétalien couplé à du sport de haute intensité (mais ce n’est que mon avis).
      « Vous êtes ce que vous mangez » est une expression; j’aurais beaucoup d’amis hamburgers sinon :)

  3. Adrien dit :

    C’est intéressant ! Mais le principe reste en fait de ne plus manger de plats pré-cuisinés et industriel. Si on suivait ce régime à la lettre :
    Aller au marché tous les jours acheter des légumes/fruits/graines frais et bio
    Acheter de la viande/poisson/œufs : ça on le fait déjà.

    Et adieu Cordon bleu etc.
    Ce n’est pas du tout mauvais, j’essaie moi-même de suivre un régime aussi proche de la nature (et sans assaisonnement, car je déteste ça !) Je mange tout les légumes frais sans ajout de quoi que ce soit !

    Mais c’est plus simple lorsque l’on ne vit plus chez ses parents…

  4. kevin dit :

    L’alimentation paléo doit être avant tout considéré comme un mode de vie à part entière. Le fait de supprimer tout les produits industrielles est déjà pour moi un point plus que positif.

    A essayer donc.

    kevin

  5. Clem dit :

    Une fois de plus, je donnerai mes critiques habituelles du régime paléo :
    – Il est cher à suivre, pas spécialement les viandes, graines et poissons, qui constituent une partie finalement assez minoritaire du régime paléo, mais bien des fruits et légumes, qui, d’une certaine manière, remplacent les céréales.
    – Il ne convient pas à des sportifs  »intensifs ».

    Je fais jusqu’à 16h de sport par semaine et en plus, je sors pas mal en soirée (jusqu’à quatre fois par semaine parfois). Sans céréales qui calent le ventre, je serais mort de faim, ou ruiné ! Et pourtant je fais jusqu’à 5 repas par jour.

    Après, je suis le régime paléo (mixé à d’autres trucs), mais je continue à manger des céréales (uniquement complètes et le moins de froment (blé) possible).

    • Roman dit :

      On sent que tu t’intéresse à l’alimentation et c’est carrément cool !
      Perso, je n’ai pas complètement arrêté les céréales mais j’essaie vraiment d’en consommer moins.

      Au niveau du prix, je pense que si tu achète des produits industriel de marque, tu t’en tire aussi cher qu’avec du paléo.

      • Clem dit :

        Je pense même que si tu achètes principalement des produits industriels de marque, tu payes plus cher qu’en suivant à la lettre un régime paléo !

        Le problème, c’est que je vis avec un RSA pour le moment ^^. Et je pense que même un SMIC ne permettrait pas de le suivre à la lettre. Mais je dirai ça quand j’aurai enfin la chance d’en avoir un.

        Sans oublier que j’ai aussi d’autres passions qui coûte parfois un peu cher (la musique, les jeux vidéos, etc…), et il n’y a pas que le sport et la nutrition dans la vie.

        Autre précision que je donne, j’ai aussi limité le lait en général et de vache en particulier, qui, particulièrement sous sa forme actuelle courante, est plutôt un poison pour nous, les Humains. Après, je suis auvergnat, difficile de se passer de fromage ^^.

  6. marco dit :

    Bonjour,

    sans être en surpoids, 179 pour 70 kg je n’étais pas en forme et digérait difficilement. Depuis 10 j j’ai arrêté le pain, le sucre et le lait
    je me sens beaucoup mieux et j’ai déjà perdu 4 cm en tour de taille
    merci pour ces bons conseils

Laissez un commentaire